butineuse_sur_rosier_sauvage

Engagement

Depuis près d'une trentaine d'années, mes abeilles ne sont ni nourries, ni traitées, ni poussées à produire. Elles évoluent dans un environnement naturel et sauvage, loin de toute culture. Elles vivent paisiblement ne connaissant ni les transhumances, ni les dérangements intempestifs des obligations apicoles. Elles sont implantées sur la face Ouest de la Gironde, sous la protection des vents dominants éloignants pesticides et métaux lourds des industries et trafics routiers sur le côté Est du département. La production volontairement minimaliste ne tolère aucune sélection des miels (miels d'appellations) pour ne pas affecter les abeilles par de multiples interventions — sources de troubles importants notamment pendant les périodes de disettes. Une unique récolte annuelle est pratiquée avec la plus grande attention à l'équinoxe d'automne. Le miel de fleurs sauvages, d'essences forestières exclusivement est composé des nectars de fleurs de bourdaine, d'acacia, de châtaignier, de chèvrefeuille, de houx, d'églantier, d'ajonc, d'aubépine, de sureau, de ronce, d'ortie, de camomille, de bruyère, de lierre, de menthe, de rosier sauvage et d'une multitude d'autres notes aromatiques de fleurs endémiques. La production de ce miel est généralement délicate, aléatoire, voire inexistante.

Afin de ne pas déséquilibrer l'harmonie au sein de l'organisme, aucun prélevement de gelée royale, de pollen, de venin n'est effectué durant l'année. Aucun essaimage artificiel n'est pratiqué. Les abeilles peuvent ainsi retrouver une juste sérénité, une juste identité.

Enfin, toutes les substances prélevées sont respectées dans leur nature, elles ne sont ni chauffées, ni transformées.

>>